EnghashelGaha

L’île tombée du ciel Tarot de Gaha - Lame 7 - Tyfonde

Alligator

7e lame majeure du tarot de Gaha, Tyfonde, représente l’île noire qui tomba du ciel treize jours après la prophétie de Normorod et devint le quatrième point cardinal manifeste d’Enghashel. La chute de Vëur dans la mer d’Anyrtal est l’événement qui marque l’entrée dans l’ère akaride.

 

Il lui tendit la carte de tarot. Par manipulation ou par réelle magie, l’image changea d’un coup.

Elle représentait maintenant une petite fille qui semblait marcher par inadvertance sur le dos d’un alligator. Elle avançait vers l’océan alors que du ciel tombaient trois gros rochers.

– Cette lame est un équivalent du Mat dans le tarot de Gaha, dit le mage. Vous y voyez sans doute plus de sens.

– Llyna… soupira l’immortelle.

Avant le premier pas

 

 

Symbolique générale

Tyfonde est donc un symbole de nature purement enghashide. C’est le point d’ouverture et de fermeture de l’ordre culturel représenté par le règne d’Akaryb.

Plus généralement, elle représente tout changement radical, toute évolution majeure, le commencement d’une aventure.

Le nom de la lettre associée à la figure île noire, est Tyfonde, ce qui signifie ‘alligator’.

La septième lame du tarot de Gaha représente une très jeune fille marchant avec précaution sur le dos d’un alligator, lui-même perché sur une falaise dominant la mer. A l’horizon, un premier météorite vient de tomber dans la mer, deux autres sont en train de le rejoindre. Le ciel est nuageux et torturé par cet événement cosmique. Il est de tradition d’associer ce moment à l’aube mais parfois aussi au crépuscule.

On retrouve dans cette lame un ensemble de symboles, bien sûr liés à la signification de Vëur, mais aussi beaucoup plus universels.

L’enfant faisant ses premiers pas seule dans un environnement pour le moins hostile n’est pas sans rappeler la figure du Mat dans le tarot terrestre. Cette figure est, elle aussi, évocatrice des entreprises hasardeuses et des commencements insouciants, de l’inconscience du danger (Seuls les fous entreprennent, les sages restent immobiles).

L’alligator (ou plus exactement le crocodile) tout comme l’enfant pré-pubère sont des symboles de non différenciation des sexes, de mélange des genres. Il est d’autant plus significatif en lien avec le début de l’ère akaride qui instaura le Bain de Vie et effaça du même coup une grande partie de l’identité de chaque sexe. Cette non-sexualité le lie également à l’énergie dérivant de l’ascèse.

On ne peut bien entendu s’empêcher de lier la figure de l’alligator à l’action de dévorer. Ici, toutes les symboliques liées à la dévoration sont valables : l’aspect temporel (Cronos) avec le lien au passage des ères ; mais aussi l’absorption symbolique des facultés de l’autre, et plus schématiquement, l’empressement, la précipitation.

En outre, on note que l’alligator ne dévore pas l’enfant, il lui sert plutôt de marchepied pour observer les événements cosmiques. Cette figure a donc également une symbolique spirituelle forte. Elle regarde vers le ciel.

Enfin, on serait tenté de voir en cette lame des représentations négatives (le danger, la chute, la dévoration, l’inconscience…), mais elle comporte beaucoup plus d’aspects positifs (le renouveau, l’élévation, l’entreprise, le jour naissant, l’ouverture…).

 

Alphabet : T – Numérologie : 7

7ème lettre de l’alphabet symbolique, le T enghashide a donc pour valeur numérologique 7. On notera que, comme pour tous les autres symboles de ce système, le nom de son animal de tutelle a la même valeur. [Tyfonde = 7+6+3+6+3+8+1 = 34 => 7]

7 est le chiffre de la vie humaine. Il est à la base du Nombre et du cycle des réincarnations. 7, c’est la prise en compte du centre dans l’hexagramme enghashide, la totalité du monde entre les six points cardinaux manifestes. Le centre géographique d’Enghashel, c’est le lac sacré Gal (dont le chiffre du nom est 7) où Akaryb aima et noya la Grande Mère. Ainsi 7 est aussi le chiffre du passage vers l’inconnu, car les âmes des défunts séjournent 7 fois 7 jours dans l’au-delà.

 

Byhb Ëdmön

Dans l’étoile de Nynasan, Tyfonde est une figure noire qui occupe la section aiguë de la branche du méridion oriental. Elle se trouve à l’embouchure du fleuve Dyshdwen et borde la mer Anyrtal ; l’affluent Hürias l’entraîne dans le mouvement du monde.

 

Illustration originale: S.R. PELTIER (Daggeo Aeon)

Stock:
Côte:http://www.freeimages.com/photo/beach-dawn-1057790
Alligator: http://www.freeimages.com/photo/alligator-1309431
Fille: http://www.freeimages.com/photo/beach-dream-1-1350067
Météores:http://www.freeimages.com/photo/twelve-apostles-1248547Tarot : Cadre [link] / Alphabet: création originale (avec FontCreator [link] , basé sur la police Papyrus) / Tutoriel pour l’effet des lettres dorées: [link]

 

Retour à la galerie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *